Voici une présentation de la collection personnelle de Philippe Rousseau sur les casques "pieds lourds" commercialisés par la branche professionelle de LA SPIROTCHNIQUE jusqu'à sa fermeture en 1976. Il en existe 3 modèles, très rares et de grande valeur.

Un grand merci à Philippe pour nous faire partager ses trésors.

Casque lourd 12 boulons LA SPIROTECHNIQUE fabriqué en Espagne à BARCELONE, chez le même petit fabricant qui réalisait les casques lourds d’un type voisin pour la marque espagnole NEMROD.

La plaque fabricant mentionne : « LA SPIROTECHNIQUE ESPANA ».

Voici le premier casque professionnel de plongée profonde à saturation « E.I.P. 5 » (pour « équipement intégré de plongée » modèle 5, ou 5ème génération). Les modèles précédents n’ont été que des prototypes réalisés à des exemplaires uniques et non commercialisés. L’ EIP 5 a été commercialisé. C’était une incroyable « usine à gaz » composée de plusieurs centaines de pièces détachées, incorporant détendeur et déverseur VZ, pour des plongées à saturation jusqu’à la tranche des 200 à 250 mètres.

Il avait un défaut de conception : pas de soupape permettant d’éviter un « squeeze » à l’intérieur du casque. Deux accidents mortels se sont produits et la fabrication a été arrêtée.

L’ingénieur de la SPIRO qui en était le concepteur était Serge VEZ.

Celui de gauche est le proto de l’EIP 5 que Philippe Rousseau est en train de restaurer. Celui de droite est le modèle de série, commercialisé par la suite.

Quand la production des EIP 5 a été arrêtée, LA SPIROTECHNIQUE a eu encore quelques rares commandes pour des casques professionnels avec système de récupération des gaz par déverseur. Alors, les ingénieurs ont trouvé une solution plus simple : acheter des casques américains KIRBY-MORGAN et les transformer en les équipant du déverseur SPIROTECHNIQUE « VZ ». Ils ont baptisé ce modèle l’EIP 6 et il n’y en a eu que 3 ou 4 exemplaires de fabriqués.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now