Un détendeur narghilé est en général utilisé en plongée professionelle (rarement en plongée loisir). Il permet de réaliser des travaux sous-marins sans le poid et l'encombrement d'un bloc de plongée et offre donc plus de liberté de mouvement, le plongeur portant le détendeur narghilé double tuyaux à l'aide d'un baudrier (harnais). Il est alimenté en air comprimé à moyenne pression (environ 10 bar) grâce à un long flexible (longueur moyenne de 30 mètres), relié en surface à un compresseur moyenne pression ou une réserve d'air à haute pression détendu à une moyenne pression par l'intermédiaire d'un premier étage.

 

En 1943, parmi les 3 prototypes de détendeur air-liquide, un d'entre eux était en version narghilé, c'est celui que vous voyez sur la photographie de dessus, la seule que je connaisse. C'est "l'ancêtre" des narghilés de la spirotechnique qui seront commercialisés jusqu'en 1976, puisque après cette date la branche professionnelle sera abandonnée par la marque.

Il existe 3 modèles de narghilé doubles tuyaux commercialisés entre 1951 et 1976: 

- Le CG-45 en version narghilé avec petite plaque SA LA SPIROTECHNIQUE.

Comme expliqué sur la page CG45 la version en narguilé était produite occasionnellement et à la demande jusqu'en 1955. La SPIROTECHNIQUE sort une dernière série probablement de 1000 unités cette année là, que j'ai dénommé version tardive narghilé du détendeur CG-45. La plaque constructeur est  donc une SA  LA SPIROTECHNIQUE. Le corps est exactement le même que la version étrier, juste le mécanisme du premier étage est supprimé, remplacé par un bouchon coté membrane.

Contrairement à tous les CG45 qui utilisent des gros chiffres pour poinçonner leur numéro de série, les numéros de série de cette dernière série sont estampillés avec des petits chiffres comme sur les plaques MISTRAL à partir de 1956. Ceci confirme selon moi une production tardive de CG45 narghilé en parallèle de la production des premiers détendeurs MISTRAL avec l'adresse "COGNACQ JAY" qui eux utilisaient pour estampiller leur numéro de série la même machine que celle des CG45 antérieurs (gros chiffres sur les premiers MISTRAL). Pour cette série tardive j'ai identifié des numéros de série inclus entre le 5206 et le 6194, et tous les CG45 observés dans cet intervalle ont les caractéristiques signalées précédemment.

Diaporama de CG45 narguilé d'avant 1955 et de la version tardive. 

(cliquez pour agrandir les photos)

- Le CG-45 narghilé avec corps US DIVERS et plaque de MISTRAL 27 Rue Trébois LEVALLOIS (Seine).

Sorti en 1956, après le déménagement de la Spirotechnique à Levallois, le Narghilé MISTRAL garde les caractéristiques du CG-45 avec un corps de type "US DIVERS" avec son raccord MP à 30° par rapport au boitier. Il est monté avec une plaque constructeur de MISTRAL et sera commercialisé jusqu'en 1964. Une précision, le corps HP ne permet pas de réassembler le mécanisme du premier étage pour le transformer en détendeur étrier, comme c'était le cas sur le CG45 narghilé. Une dernière particularité les numéros de série de tous ces narguilés se termine par la lettre G sans que l'on connaisse la signification.

Diaporama de CG45 narguilé à corps US DIVERS et plaque Mistral. 

(cliquez pour agrandir les photos)

-Le MISTRAL narghilé avec plaque constructeur or et bleu marine type détendeur AQUILON ou SPIRO 8.

Le Narguilé MISTRAL écrit avec un U est sorti en 1965 et il ne sera produit qu'une petite série de 300 exemplaires. Il fait donc parti des détendeurs les plus rares à trouver...

la casserole avant restera celle du CG 45 alors que la casserole arrière est celle du MISTRAL. Abandon des agrafes pour fermer le boitier au profit du jonc ce qui facilite sa maintenance et nouveau mécanisme basse pression plus performant se rapprochant du mécanisme des seconds étages à bouche avec une buse surdimensionnée.

La plaque constructeur est de bonne qualité et ne s'électrolyse pas en milieu marin. 

Diaporama du narguilé Mistral écrit avec un U

(cliquez pour agrandir les photos)

En 1968 la SPIROTECHNIQUE modifie l'orthographe du narghilé et décide de l'écrire avec un H (Pour la petite histoire narguilé peut s'écrire avec un U ou un H, les 2 orthographes sont acceptées). Il sera commercialisé jusqu'en 1976, date où la Spirotechnique, qui traverse une crise financière sans précédant, décidera d'arrêter sa branche professionnelle. Sa plaque constructeur est en aluminium et s'electrolyse rapidement en contact avec le milieu marin.

C'est pour cette raison qu'il est difficile d'en trouver avec des plaques constructeur en bon état . Il a été produit au total moins de 3000 NARGHILÉ MISTRAL soit environ 300 exemplaires par années, c'est donc un détendeur relativement rare.

Diaporama du narguilé Mistral écrit avec un H

(cliquez pour agrandir les photos)

Détendeur narghilé MISTRAL associé à un casque bulle LAMA. Crédit photo Philippe Rousseau.

En 1968 la Spirotechnique sortira une version narghilé du Spiro 8 avec 4 sorties pour effectuer une décompression à l'oxygène (palier sous le bateau avec trapèze) mais aussi une version tardive? avec une simple sortie et un premier étage de type série 40 ou 50.

Version 4 plongeurs

Version 1 plongeur

En 1968 la spirotechnique sortira aussi une version de l'aquilon en narghilé, elle est équipée d'un tuyau MP de 30 mètres avec une clapet anti-retour. Il est conçu d'origine avec son premier étage pour le gréer sur un bloc (petite intervention rapide), mais rien n'empêche de le raccorder à un compresseur basse pression.

Version narghilé Aquilon avec harnais ceinture

Merci à Niels Sejr Oxenvad pour ces 3 photos de sa collection de Narghilé.

Extrait du catalogue de la Spirotechnique de 1956

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now